Célibataire, pour le meilleur et pour le rire

Une pièce exagérément drôle tourne actuellement au théâtre de Jeanne, à Nantes. Le célibataire y est moqué à coup de figures de style et d’acteurs qui vous épinglent.

Célibataires - Affiche - Visuel site

Lorsqu’une amie me propose de voir la pièce « Célibataire », c’est très rapidement que je réponds à l’affirmative. À l’heure où la course pour trouver l’amour ne cesse de croître, à en voir le chiffre d’affaires des sites de rencontres par exemple, je me suis demandée à quel spectacle je pourrais assister. Quel allait être le tableau? Ici, Rodolphe Sand et David Talbot réalisent cette comédie interprétée par les comédiens Julie Delaunay, Thibault Martel et Thierry Patru.

Petite présentation que vous retrouvez sur le programme :
« Hilarant et tellement vrai ! Antoine, Christiane et Bruno sont amis de longue date et célibataires. Peut-on passer facilement de l’état de célibattu à celui de célibattante ? Pas sûr ! Découvrez leur quotidien de célibataires à travers une série de tableaux savoureux !»

C’est donc avec Léa que je découvre le théâtre de Jeanne. À notre belle découverte, le bâtiment est orné de Rose et scintille à l’entrée d’une rue étroite et discrète. Avant même d’entrer, l’ambiance est plantée. Nous y pénétrons et y découvrons un cadre chaleureux, ainsi que son guichetier. C’est accompagnées de son sourire que Léa et moi prenons nos places. Le public est peut-être comme moi, se demandant s’il va apprécier le spectacle. J’y suis effectivement allée avec beaucoup d’entrain, heureuse de me refaire un « petit théâtre ».

La pièce? Trois célibataires en mal d’amour, avec ceux qui cherchent en l’assumant et ceux assumant ne pas chercher. En fait, tous tentent de vivre sans cette sensation qui vous change la vie. De scénettes en scénettes, le public rit de plus en plus et la complicité des personnages vous surprend. Un petit message trouvé dans une boite lors d’un des tableaux aura raison de l’aventure…Ne cherchons pas l’amour lorsqu’il est a porté de cœur. Certes, c’est parfois du déjà vu. Les traits du célibataire au physique disgracieux sont très fortement grossis et ce dernier est traité tel un beauf, ayant pour seule mission de trouver l’amour. Le tout avec une petit happy-end. Mais ce que j’en retiens le plus c’est le jeu d’acteur et tout particulièrement celui de Julie Delaunay, actuellement en One-man show au Théâtre de Jeanne. Canon, énergique, drôle, talentueuse avec une voix bien singulière…Je me suis régalée à regarder son jeu et celui de ses partenaires lui donnant la réplique.

Enfin, un passage que j’affectionne particulièrement de « On ne badine pas avec l’amour » signé Alfred de Musset, m’a mise en joie. Cette poésie en fin de pièce, que je laisse les prochains spectateurs découvrir, m’a déroutée car apportait un certain contraste dans un scénario jusqu’alors plutôt léger. En clair, encore une belle surprise. Avis aux nantais et personnes de passage à Nantes (18 euros la place) et aux étudiants (12 euros, sauf le samedi), vous ne perdrez pas votre temps (et argent) en découvrant « Célibataire » au Théâtre de Jeanne. Rien ne vaut une levée de rideau à l’occasion !
Théâtre de Jeanne 5 rue des Salorges, 44000 Nantes
06 99 10 76 05
Arrêt de tram Gare Maritime
>> Programmation à découvrir ici 

Une pièce qui décape

petitde_visuel_oxydant_170x240

Samedi 23 février, je suis allée à une pièce de théâtre, OXYDANT, au TNT de Nantes. LAST LUNCH, jeune compagnie nantaise en partenariat avec YAPLUKA, jeune compagnie belgo-suisse, présente une troupe de 4 jeunes : Vanessa BONNET, Marwane EL BOUBSI, Pierre-André GILARD et Melhinda HEEGER.   

« Vivre dans ce système qui ne nous ressemble pas et dans lequel subir et faiblir semble être la norme.

Du fond de leur canapé, quatre jeunes résignés regardent la télévision. Ils attendent le Hit Machine. Pendant ce temps, défilent devant eux des flash-infos du JT. Au fil des reportages, ils incarneront tour à tour les victimes et les commentateurs de ces drames qui gangrènent quotidiennement nos consciences. Quand le règne de la terreur alimente la neurasthénie ambiante, l’info continue d’oxyder nos cerveaux! Quand l’Empire Occident règne en tyran; nos armes de résistance sont révolte et théâtre…« 

source

La pièce érige le portrait du monde médiatique. Parler pour ne rien dire et vendre du non-évènement sont les sujets mis en lumière lors de cette soirée. Dénonciations des manipulations de la publicité, des faits-divers et mises en garde perpétuelles. Le spectacle nous expose un Occident oxydé. Pour exemple, le principe de précaution de 2005 est caricaturé avec subtilité et c’est vraiment très drôle. Notre liberté est interpellée, ainsi que le pouvoir des médias que nous commençons à remettre en question depuis quelques années (cela me rappelle un forum libération l’an passé sur « le pouvoir des médias », à Rennes).

_MG_4031-2

Sommes nous informés ou désinformés?

Chaque thématique est très bien traitée. Ils sont drôles et vifs,  non sans une certaine caricature moraliste, afin de mettre le plus en relief possible les dérives du système télévisuel. J’ai beaucoup ri lors de la séquence d’une mère terrorisée qui tue sa fille (référence aux faits divers), au présentateur insistant sur le fait que SA chaîne présente POUR LA PREMIÈRE FOIS un reportage EXCLUSIF. Un débat entre un rappeur, un Anonymous et un essayiste qui dérape, des jeunes qui reprennent en coeur les paroles de publicités… Tout est bien joué, on s’amuse, et un espace en avant scène est là pour partager. Partager? Un aparté où les comédiens,  tour à tour, viennent nous prendre à partie et nous questionne « Que ferions nous le soir sans Télévision? (et sans écran)…nous parlerions » .Voila un exemple de ce qui se passait dans ce halo de lumière.

47024_10151320973798831_1688100718_n

Avec rire et clairvoyance, ils dépeignent le monde d’aujourd’hui, en nous invitant à réfléchir sur certains effets résultant d’une invasion passive. J’ai passé un excellent moment, accompagnée de deux bonnes amies et d’un bon restaurant, quoi de mieux?

Jusqu’au 2 mars 2013, le spectacle « Oxydant » est au TNT de Nantes les jeudis, vendredis et samedis à 19 h (14€/9€ tarif réduit)