Les beaux sourires indiens

Travailleuse IMG_5433 IMG_6720 IMG_6545

« Une photographie, c’est un arrêt du coeur de quelques secondes. »

IMG_6112 IMG_6144 IMG_6239 celle la IMG_3331 Kid (5) Classe (2) IMG_5548

Publicités

La famille

IMG_6800

Que de pères, que de mères, que d’enfants… Ici pas de poussette, ce sont les parents qui, à la force des bras, étreignent leurs petits. Une fois de plus je me demande pourquoi je m’en étonne. Peut-être parce que nos divorces ont foutu pas mal de familles en l’air ou parce qu’il y a un rapport beaucoup plus charnel avec mes indiens et leur progéniture. Sur la plage de Calicut, il y a beaucoup d’amour ! J’aime y voir les foulards colorés, les sourires, les familles et les pieds nus dans l’eau. Sentir le vent chaud, observer les indiens curieux, me laisser bercer par le ressac d’une mer agitée… J’aime m’asseoir sur le sable, regarder droit devant et laisser passer de longues minutes après avoir contemplé l’horizon. Entre Saint-Malo et L’Inde, je suis toujours happée par le large…

IMG_6824

Je rêvais de l’Inde

Petite, j’ai regardé un film qui m’a marqué : «je rêvais de l’Afrique», de Hugh Hudson avec Kim Basinger et Vincent Perez. L’acharnement d’une femme à vouloir vivre en dans ce pays immense. Depuis, j’ai toujours voulu y aller. D’abord parce-que mon père, y ayant vécu, m’en a toujours donné l’envie et puis parce-que j’avais été très touchée par ce film. Jamais je n’aurai cru rêver d’un autre pays. Et puis, il y a eu ce choix d’une université pour mon master 2. Après une sélection de plusieurs école, je reçois un mail m’annonçant que j’irai passer quelques mois en Inde, au sein de l’IIMK : Indian Institute of Management Kozhikode.

296px-IIM_Kozhikode_Logo.svg_ Campus IIMK

La vie sur le campus
Je n’avais jamais pensé à l’Inde. Certes, je l’avais mentionné dans mes choix, mais après la Chine où le Japon. Voilà déjà quelques mois que je suis ici…et tout ne pourrait pas mieux se passer. Je découvre la vie sur un campus. Niché sur une colline avec une vue magnifique, une vue imprenable. La plus belle des vues qu’il m’est été donné de voir. J’ai la chance d’avoir une colocataire adorable, une jeune femme avec un brin de folie comme je les aime. Et il y a les indiens…ces indiens. Beaucoup s’attachent très facilement…j’ai reçu tant de doux messages…et même des poèmes. Sur un campus vous avez toujours quelqu’un à qui parler, le rythme est tel que même à 3H du matin il m’arrive souvent d’enfiler mon jean pour aller papoter dans une chambre voisine. Les cours me plaisent, la bibliothèque est très agréable, les professeurs sont bons et l’université très réputée.

IMG_4914

La population, ses sourires et ses questions
La vie sur le campus est très agréable, mais j’ai souvent envie de prendre l’air, monter derrière une moto et faire un tour. Malgré le danger, j’adore ça. Ici il n’y a pas de règles et il faut avoir confiance en la personne qui vous conduit. Au final je trouve ça très amusant, même s’il y a de graves accidents. Surtout qu’ils ne portent pas de casque. En ville, c’est obligatoire, mais uniquement pour le conducteur. Les cheveux au vent je regarde les petits magasins de mon village à Kunnamangalam, juste en dessous du campus. Beaucoup de regards, avec sans doute cette question : « mais qui est cette femme blanche ? »
Je trouve les indiens très doux et sensibles. En dehors du campus je ne les connais pas vraiment, mais ceux que je côtoie ici sont très touchants et sont souvent, voir tous les jours, à mes petits soins.

IMG_5402
Je ne devrais sans doute pas écrire ça, mais c’est parfois c’est dure d’être ici. Dure car on essaye de ne pas s’attacher et c’est impossible. Comment vais-je faire quand je vais rentrer en France et qu’il n’y aura plus Peeyush, Siddharth, Rohit, Mohit, Abhisheik, Lijo, Ratan, Anna, Kalpana, Megna, Navya, Arhun, Chanchal, Suraj…Oui j’ai des amis, ici et là, mais tout semble différent à IIMK. Les rapports sont très forts car vous côtoyez les gens tous les jours. Ils sont tous adorables, j’ai rarement eu autant de compliments. Je pense que c’est le côté occidentale qui joue beaucoup. Pour une personne manquant de confiance, c’est une thérapie qui peut s’avérer être très efficace. Il ne faudrait pas que je reste plus de 4 mois, je risquerais presque de prendre la grosse tête.

IMG_5635

Les escapades
Ici, je me surprends à ne pas m’attarder sur les paysages. Je pense que de beaux paysages, il y en a partout. Alors oui, certains sont différents et la vue à l’IIMK me marque particulièrement. Je n’ai pourtant qu’une envie quand je voyage en Inde : prendre les gens en photo. Jamais je n’aurai pensé vouloir faire autant de portraits. Ce que je préfère c’est la photo au naturel, quand la, ou les personnes, ne se doutent de rien. J’ai alors pris des enfants, beaucoup d’enfants. Des parents et leurs enfants. Des gens dans la rue, des rues avec les expressions des personnes qui l’animent. Vous pouvez en voir certaines…des sourires communicatifs. Lors de mon retour en France j’ai l’impression qu’il me sera difficile de poursuivre cette collection. J’avais déjà commencé à prendre des enfants à la volée. Lorsque je me balade sur la plage de Calicut beaucoup d’enfants me courent après et des gens me suivent. Tous réclament des photos et me posent des questions. C’est si amusant.

IMG_4496
Impuissante face au temps qui passe
Le problème du bonheur c’est qu’il passe très vite. Ici les journées m’échappent. J’essaye de les rallonger en me couchant très tard, mais rien n’y fait. Cette période de l’année, de septembre à décembre, me semble toujours très rapide en règle générale et là c’est encore pire. Je vois les journées défilées. Tout comme le Canada, je me souviendrai toute ma vie de ces moments passés ici. Parfois j’ai envie de rentrer juste pour vivre quelques instants de vie « normale », car la vie ici n’est pas normale. Trop sécurisante et bienveillante. Je ne parle pas de la vie en Inde mais de celle du campus. J’aimerais vivre ma vie dans ce genre d’endroit. Où on ne se sent jamais seule et où il y a toujours quelqu’un pour vous. Je pense chercher un stage ici l’année prochaine, entre Bombay et Bangalore. J’espère Bangalore, j’y vais d’ailleurs dans quelques jours dans le cadre d’un projet d’étude.

IMG_4432
Tout va bien
Tout se passe donc très bien. Je me ferai un plaisir de remettre, même à mon retour, des photos de l’Inde et surtout de ses Indiens.

IMG_5461